Skip to content Skip to footer

Gare au Duplicate Content : protège ton blog des foudres de Google.

As-tu déjà été confrontée au duplicate content pour un de tes contenus blog ?

J’avais absolument envie de m’arrêter sur ce sujet et cette vilaine pratique. Qu’elle soit faite par un professionnel ou simplement un voleur de contenus, cela pourrait s’apparenter à une contrefaçon dans le commerce.

Le terme de duplicate content, ou contenu dupliqué en français, est le fait de copier une partie ou tout un texte web. En plus d’être malhonnête, cette pratique est très préjudiciable pour le référencement naturel SEO.

Tu te doutes bien que le sujet est plutôt polémique et peut être vraiment (très) agaçant. D’autant plus quand c’est ton propre contenu qui est dupliqué sur un site qui n’est pas le tien ! Tu peux être pénalisé pour de la duplication dont tu es finalement victime, à cause de la malhonnêteté et de l’algorithme des moteurs de recherche : les 2 contenus sont rétrogradés ou cachés.

Dupliquer le travail des autres ne peut pas être une bonne pratique rédactionnelle, marketing ou stratégique ! Et encore heureux.

(Je ne m’attarde même pas sur le fait qu’une pro puisse vendre ce type de contenu à une cliente…)

Quelles sont les conséquences du duplicate content pour ton blog si tu en es victime ? On en parle dans la suite de cet article.

Qu’est ce que le Duplicate Content ?

Le Duplicate Content (que ce soit sur ton blog ou tout autre contenu de ton site d’ailleurs) est le terme qui indique qu’un contenu est dupliqué ou copié sans autorisation de l’auteur.

Il correspond donc à un texte d’une page internet, d’un article de blog ou d’un site calqué, reproduit, copié, … à l’identique sur une autre page web ou un autre support. Ni plus ni moins.

Cela peut être une page d’accueil, une fiche-produit, des descriptions, ou des balises dupliquées…

La conséquence est sans appel : à cause de ce contenu dupliqué, tu ne proposes plus de contenu unique sur ton propre site.

Dans les faits, tu as donc, par exemple, un article de blog identique mot pour mot, présent sur deux URLs différentes. C’est le principe d’un contenu en double.

Même si le contenu original n’a pas été plagié à 100 %, et que de très légères modifications ont été faites, le résultat est le même. Seul le moteur de recherche juge la duplication de contenu.

Quelles sont les sanctions de Google pour du Duplicate Content  ?

Comme tu t’en doutes, Google n’est pas fan de cette mauvaise pratique de copier-coller de pages web. Et il la punit plutôt sévèrement pour ton référencement naturel SEO.

Généralement, sauf dans les cas les plus graves, le moteur de recherche indexe tout de même les deux pages concernées.

Mais par contre, il va tout faire pour empêcher le bon positionnement des deux contenus. Oui, tu as bien lu : des DEUX contenus ! De celui qui a copié ton propre texte et de toi, l’auteure véritable, qui n’a rien demandé.

Il arrive même que si le voleur a un site web avec une popularité plus forte que la tienne (PageRank), ce soit lui qui soit indexé et non toi.  Les résultats de recherche vont continuer à mettre son contenu en avant, contrairement à ton propre texte.

Ainsi, Google va te faire perdre des positions dans le SERP, voir te rendre carrément invisible aux yeux des internautes, pour chaque page qui a un contenu identique au tien.  

Tu vois à quel point le duplicate content peut être une vraie plaie dans ta visibilité et ta Stratégie de Contenu. Être dupliquée peut donc avoir de grosses conséquences sur ton positionnement, mais aussi sur ta crédibilité. L’internaute peut clairement se demander qui a copié qui, et émettre un doute sur ta bonne foi.

Comment vérifier si tes contenus ont été dupliqués ?

Il existe des sites spécifiques pour vérifier si tes contenus subissent ou non du duplicate content. Ce sont des outils payants ou gratuits.

En voici quelques-uns, mais la liste est non-exhaustive :

  • Duplchecker.
  • Killduplicate qui est payant, mais qui a l’avantage d’être complet et en français.
  • Ou encore Copyscape qui est plutôt rapide puisque tu rentres l’URL de ton article, et que le site te dit s’il trouve un autre résultat similaire sur Google ou pas. C’est plutôt pratique et très rapide.

Mon préféré du moment est Pre Post SEO.

Si le duplicate content est souvent associé à un article dupliqué sur un autre site que le tien, ce n’est pas toujours le cas. Il existe une autre pratique de duplicate content dont tu es parfois responsable sans t’en rendre vraiment compte. Si tu travailles avec un webmaster pour ton site, il sera à même de te prévenir. Il est important de ne pas dupliquer son propre contenu.  

Je m’explique. Cela peut arriver, par exemple, si tu copies une partie d’un de tes propres textes sur plusieurs pages de ton site. Mais également si tu as un e-commerce et que tu utilises la même description pour plusieurs fiches produits. C’est une duplication inutile qui t’amènera aussi une pénalité.

Enfin, si tu changes le nom de domaine de ton site, et fais une redirection sur une nouvelle adresse web sans avoir changé les textes. C’est encore une fois du duplicate content qui va pénaliser ton indexation sur les moteurs de recherche.

Attention donc à ne pas te créer toi-même une fausse situation que Google associera à du plagiat.

Si tu veux être sûre d’avoir du contenu unique de qualité sur ton site (et non pompé chez quelqu’un d’autre), n’hésite pas à confier tes articles de blog à une professionnelle. Contacte-moi si tu as besoin d’en parler.

duplicate content

Laisser un commentaire

0/100

Logo de Elleblogue, rédactrice SEO

REJOINS LE CLUB, TA NEWSLETTER SEO :

Copyright © 2024 ElleBlogue | Site réalisé par l’Agence455